The hunderground project

Jeudi 25 juillet 2013, par Grenouille // Miscellanée

Un soir d’automne, alors que Paname sombrait dans la nuit froide et la pluie, trois hommes au coin d’un boulevard discutaient à voix basse !! "Hé, Tonton, raconte moi une de ces histoires qui fait frémir les honnêtes gens" !!

Alors son regard se tourna en direction de cette grille, à quelques pas de nous !!

Je ne vais pas vous raconter une histoire fantastique mes amis, je vais vous la faire vivre !!

Quelle étrange aventure m’avait il proposé cette fois-ci !!

Le street art avait envahi les rues.

Quelques cadors du mouvement avaient offert sous la "grande pomme" une féerie graphique.

Sous la ceinture de Paname, quelques artistes nous offraient ce spectacle.

Descendu par la fragile échelle métallique, devant nous, une volée d’escalier offrait en spectacle un tunnel de métro sombre et crasseux.

Cette artère ferroviaire exhalant son souffle chaud, parcourt le sous sol de Paname quelques mètres sous les pavés.

De l’autre coté de la grille nous séparant des voies, le tonnerre gronde à chaque passage de la rame, mêlant vacarme et éclats de lumière.

Spectacle hypnotisant !!

A coté, une porte de métal grinçante entrebâillée bat au rythme des passages de rames de métro.

De l’autre coté, une ancienne voie de garage.

Les volumes sont impressionnant.

Nous voici au cœur de la ville, 15 mètres sous terre, au milieu d’une galerie d’art, fruit d’un projet secret dont peu de personnes connaissent l’existence !!

Des visages, des personnages et des atmosphères se dessinent sous la clarté de nos lampes !!

Dans la pénombre, d’immenses fresques nous entourent !!

"Cavalier" de Conor Harrington : Peintre et graffeur irlandais d’une trentaine d’années, ses compositions artistiques sont des portraits, des natures mortes ou des scènes d’action dont le mouvement semble figé. Ici, le graff fait au pochoir représente un cavalier épique et sans visage qui galope sabre au clair, dans son costume militaires d’époque empire.

"Vapeur roses" de SheOne : artiste anglais du courant de l’abstrait du graffiti, il compose ses œuvres souvent monochromes, d’inspiration calligraphique.

"Ultraviolet" de Saber : jeune artiste américain. Ces peintures ressemblent à des estampes.

"Amour en cage" de How & Nosm : Frères de sang et d’arme graphique européens émigrés à la grande pomme. Maitres du dessin figuratif et surréaliste, ils vont ici utiliser le rouge et le noir pour cette fresque de plus de 10 mètres de long.

"Homme à la barbe" de C215 : C’est au pochoir que cet artiste travaille. Il représente principalement des visages et des personnages. Ici, c’est un gigantesque visage barbu aux yeux malicieux qui nous accueille.

"Fifi" d’Alice Pasquini : Cette artiste italienne représente principalement des femmes et des enfants, faisant ressortir leurs émotions par des traits fins.

"Homme mécanique" de Will Barras : Vision onirique et sensuelle de l’homme et de sa machine. Des lignes fluides et futuristes. Version moderne de "l’homme à la moto" !

"Caron" de Tristan Eaton : A la bombe et dans la pénombre ce jeune artiste américain à su ré-interpréter à son idée le personnage de Caron dans l’œuvre de Michel Ange. Il conserve ici le mouvement et la rame mais arbore la plastique d’un démon !!

Ces monumentales fresques seront le sujet d’exclamations et d’émerveillements. Ce sera aussi pour moi l’occasion d’un joli partage avec mes compagnons de la nuit.

En cette fraiche nuit d’automne, alors que le crépuscule de l’aube se fait sentir, il nous faut remonter à la surface par la fragile échelle de métal.

Une fois la lourde grille refermée, chacun retourne à ses activités civiles, non sans s’être donné rendez vous non loin de là, une autre nuit froide d’automne ... ... ... mais ça c’est une autre histoire !!

Portfolio

JPEG - 335.1 ko
Trilogie graphique
Trilogie graphique

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • The hunderground project 25 juillet 2013 18:01, par Tounet

    3 hommes au coin d’un bois... dixit l’ancêtre de la grenouille

    Répondre à ce message

  • The hunderground project 25 juillet 2013 22:03, par Zébulonne

    ça donne les chocottes ton histoire ! Mais les photos superbes confirment que l’art contemporain ne se trouve pas que dans les musées ou alors, certains musées sont dorénavant souterrains. Merci pour cette chouette visite commentée.

    Répondre à ce message


Derniers commentaires

25/07 — The hunderground project — par Zébulonne

ça donne les chocottes ton histoire ! Mais les photos superbes confirment que l’art contemporain ne se trouve pas que dans les musées ou alors, certains musées sont dorénavant souterrains. Merci pour (...) Lire la suite »

25/07 — The hunderground project — par Tounet

3 hommes au coin d’un bois... dixit l’ancêtre de la grenouille Lire la suite »