Graffiti sous Paname ...

Samedi 26 mars 2011, par Grenouille // Paname - 35 m

Sur les traces de Mathis G. Solles, Champolion de Paname !

Parcourant ce grenier poussiéreux, caché dans une malle, j’ai découvert un ouvrage ancien à la couverture de cuir.

Soulevant le lourd couvercle de bois, guidé par un papillon de nuit qui rejoignait la lumière, je me suis mis à rêver !

Je suis tombé sur le séant et sur ce livre dont le personnage tout droit sorti d’un roman de Paul Sernine conduisait des recherches dans les sous-sol de Paname !

Mathis G. Solles retraçait au fil de ses excursions souterraines les lieux de graffiti anciens, vestiges d’un passé que la pierre garde sur sa peau gravée, que souvent ceux d’en haut ignorent.

Cherchant sur cette carte au trésor les points où d’étranges trésors subsistaient, je me suis mis à parcourir ces galeries qui, 30 mètres sous nos pieds, en gardent la trace !!

Tournons quelques pages de ce livre minéral :

- Un arpenteur topographe, l’œil dans son théodolite, fait une levée de terrain dans les galeries.

- Un gros homme, porte le titre de "renégat". As t-il renié ses opinions ou sa patrie en des temps politiquement mouvementés ?

- Un train 30 mètres sous terre !! Un chef de gare, une loco, une voiture ("1ère crasse") et sur la plateaux ("allez doucement"), l’arche de Noé (veaux, vaches, poules ("ba-ba, win-win") ...)

- René Coutelle, (28-5-1927) était ici en 1937, fervent défenseur du Parti Communiste !

- La famille Monfort travailla en ces lieux. François et Jérôme, père et fils ou frères ? Jérôme est un cornichon qui travaille trop ! François reste glorieux !!

- Bouillard était-il républicain ? "Maudissons les et crions tous en chœur : Vive la République !!", c’est lui qui le dit !!

- Briquetout, conducteur de tombereau.

- Bec de gaz avec sa brouette, semble se plaindre de sa condition "d’esclave devant son contremaitre" !

- Carduche, la pioche à la main, nous signale "qu’ici, il y a du danger !" c’est vrai que le ciel de carrière n’est pas folichon et la galerie bien basse !!

- "Untel" semble fier d’avoir au bout de sa ligne une baleine.

- "Untel" nous rappelle que la crue centennale frappa Paris fin janvier 1910.

Ici, un bateau, là un cheval

un peu plus loin .........

quelques scènes militaires :

- Ce soldat prussien de 1870, habile au tir au pistolet, vise la cible tandis que Marie, derrière lui le regarde !

Piou Piou, fantassin militaire de style napoléonien, le fusil à l’épaule, prêt à partir à la guerre !

- Cette alsacienne tenant un couteau derrière un militaire prussien souhaite t- elle se venger de 1870  ?

Le livre à la couverture de cuir, retraçant ces épisodes de la vie d’ouvriers, de travailleurs, était loin d’être terminé.

L’énigmatique détective photographe, Snor T., après une longue absence se lançait dans de nouvelles aventures !!

Une pause était nécessaire !

............. Afin de découvrir dans ce labyrinthe de galeries, ces infimes traces pourtant si précieuses, de nouvelles investigations étaient nécessaires ..............

Répondre à cet article

1 Message


Derniers commentaires

31/05 — Graffiti sous Paname ... — par pat911

Les comptes rendus d’explo se font rares ces derniers temps, on attend avec impatience de découvrir de nouveaux lieux...... Lire la suite »